À Miami, un soir de fête dans le quartier de Little Haïti

À Miami, un soir de fête dans le quartier de Little Haïti

[BONDYBLOG-US] A Miami, près de 30 000 Haïtiens habitent le petit quartier de Little Haïti où se côtoient prêtres vaudou et défenseurs de la culture créole. La campagne électorale est loin d’être au cœur des préoccupations.Ce soir-là, à Little Haïti, on fête les Guédés, la fête des morts dans la religion vaudoue. A cette occasion un concert est organisé au centre culturel du quartier et l’endroit est comble. Habitants ou anciens habitants, ils sont tous là pour l’événement. Le créole raisonne et même le français. Mon accent me trahit et certains habitants s’adressent directement à moi dans la langue de Molière. Ils sont beaucoup à l’avoir apprise en Haïti où le français est une des langues officielles.

Faire preuve de résilience

Au bout de quelques minutes de discussion avec des habitants, tout le monde me renvoie à David Brown, “même s’il n’est pas haïtien par le sang, il fait partie des nôtres”. Auteur d’un livre sur l’histoire du quartier, l’homme raconte comment la communauté haïtienne s’est organisée depuis la forte vague d’immigration de la fin des années 70. Bon nombre d’associations ont été créées et la communauté s’est organisée pour s’offrir une église digne de ce nom par exemple. “Il a fallu dix ans avant qu’elle sorte de terre, le temps de rassembler tous les fonds. Avant, c’est une ancienne école pour filles qui faisait office d’église”

 

Latifa OULKHOUIR (Miami, Floride)

Related posts

Leave a Reply